• +223 20 23 32 60
  • contact@projesmali.com

Région de Ségou: Le PROJES soutient la promotion du vivre-ensemble

A la demande du Gouvernorat, le PROJES a accompagné l’organisation d’une série de rencontres intercommunautaires dans la région de Ségou les 22, 26 et  28 avril dernier. 

Depuis 2016, la région de Ségou fait face à une recrudescence des violences terroristes et intercommunautaires. Pour faire face à cette situation, le Gouvernorat, avec l’appui du PROJES, a organisé des rencontres intercommunautaires dans plusieurs localités de la région.

Elles avaient, en effet,  pour objectif de créer un cadre d’échange entre les autorités et les communautés autour de la sécurité, de la paix et de la cohésion sociale. Par ailleurs, ces rencontres visaient également, à amener les leaders et notabilités à s’impliquer dans la préservation de la paix.

Organisées en trois grandes étapes, elles ont, d’abord, démarré par un atelier préparatoire le 19 avril à Ségou. Cet atelier a permis aux autorités régionales ainsi qu’aux responsables des différentes communautés de définir les démarches appropriées pour l’atteinte des objectifs. Après cette phase préparatoire, le Cercle de Niono a accueilli la première étape le 22 avril. Après cette étape , le cap a été mis sur la ville de Macina pour la seconde étape le 26 avril. Enfin, la dernière étape a eu lieu à Ségou le 28 avril.

Les rencontres intercommunautaires de la région de Ségou ont mobilisé plus de 400 personnes. Les échanges ont permis aux participants d’identifier et d’analyser les facteurs qui entravent le vivre ensemble dans la région.

Aussi, plusieurs solutions ont été proposées pour mettre fin à la violence.  Les différentes étapes ont permis au Gouverneur de Ségou a invité les participants à être des ambassadeurs de la paix auprès de leur différentes communautés.

Le PROJES s’engage aux côtés des jeunes du centre du Mali pour la promotion de la cohésion sociale

Afin de contribuer à l’instauration d’un climat de paix et de vivre ensemble harmonieux dans les régions du centre du Mali, Doniblog – La Communauté des blogueurs du Mali a initié, avec l’appui du PROJES, une série d’activité en faveur des jeunes.
Intitulé Djanw-Karoual qui signifie « paix» en dôgôssô et en fulfulde, ce projet a pour objectif de favoriser la promotion de la cohésion sociale ainsi que la valorisation des initiatives d’information, de prévention et de régulation des conflits locaux . Il consistera à l’organisation, entre autres,  de sept(7) sessions de formation en blogging à l’intention de 155 jeunes, des débats sur la thématiques de la cohésion sociale, des matchs de football ainsi que d’une campagne digitale de sensibilisation sur le vivre ensemble.

L’étape de la Région de Ségou

La première étape de la mise en œuvre du projet a eu lieu dans la Région de Ségou du 23 février au 5 mars dernier notamment dans les villes de Ségou, Tominian, Macina et San. Au cours de cette phase, une soixantaine de jeunes ont bénéficié de la formation en technique en blogging. En outre, les participants ont pris part avec d’autres jeunes des localités concernées, à une causerie débat sur la paix. Enfin, des matchs football ont également permis aux jeunes des localités concernées de communier autour du ballon rond.

L’étape de la Région de Mopti

Après l’étape de la Région de Ségou, l’initiative s’est étendue à la région de Mopti où les mêmes activités ont été réalisées du 17 au 19 mars notamment dans les villes de Mopti, Sévaré et Djenné.

Après ces différentes étapes consacrées à l’organisation de formation, de causeries débats et de match de football, le projet DjanwKaroual se poursuit sur internet à travers une campagne digitale. A la fin de cette campagne digitale, les meilleurs articles produits par les jeunes formés en blogging seront récompensés.

Ségou’Art 2022: Le PROJES accompagne la Fondation Festival sur le Niger

Dans le cadre de la 18ème édition du Festival sur le Niger, le PROJES a accompagné la Fondation Festival sur le Niger dans la réalisation de plusieurs activités.

Du 1er au 6 février 2022, la commune urbaine de Ségou a abrité la 18ème édition du Festival Ségou’Art. Foire, table ronde, concerts, expositions d’art etc. les nombreux festivaliers venus des quatre coins du Mali et du monde ont eu droit à une diversité d’activités aussi riches les unes que les autres.   

Pour cette édition, la Fondation Festival sur le Niger a bénéficié de l’appui du Programme Jeunesse et Stabilisation (PROJES) pour la réalisation de certaines activités phares. Cet accompagnement du PROJES a concerné notamment l’organisation d’une table ronde thématique ainsi que l’aménagement des stands VIP et d’une infrastructure d’adduction d’eau potable sur la place de la foire. Le PROJES a, par ailleurs, accompagné l’organisation du concours «quartier propres».

La table ronde thématique

La table ronde thématique qui s’est déroulée en deux sessions avait pour thème général «La culture, pilier de développement durable des territoires: défis et enjeux». La première session a porté sur « Quels mécanismes pour la circulation, la mobilité et le financement de la culture dans nos territoires ? Cas d’étude du projet AWA et perspectives à venir». Quant à la seconde, elle a permis de répondre à l’interrogation « Arts & Maaya, quelles modalités pour une action citoyenne pour la jeunesse africaine au service de la cohésion sociale dans nos territoires ? ». Le Ministre de l’Artisanat, de la Culture, de l’Industrie hôtelière et du  Tourisme et l’ambassadeur de l’Union européenne au Mali, SEM Bart  Ouvry ont assisté à la session inaugurale.

L’assainissement de la ville de Ségou

Par ailleurs, le concours «Quartier propres» a opposé les six quartiers riverains du fleuve Niger et les communes de Pelengana et Sebougou. A l’issue du concours, les trois premiers ont bénéficié des enveloppes symboliques et d’un important lot de matériels d’assainissement. Ces matériels ont été mis à la disposition de la Fondation Festival sur le Niger par le PROJES. Aussi, grâce au concours du PROJES,  une infrastructure d’adduction d’eau potable a été réalisée sur le site de la foire. Cette infrastructure permettra, à l’avenir, aux forains de la foire hebdomadaire de Ségou de subvenir à leur besoin en matière d’eau potable. 

La participation du PROJES à la foire

Le PROJES a mené tout au long du festival plusieurs activités. Ainsi, le Programme en partenariat avec Doniblog a organisé un débat sur la place des jeunes dans la consolidation de la paix et de la cohésion sociale. Plus d’une cinquantaine de jeunes ont participé à ces échanges. En outre, le Programme a organisé des animations quotidiennes de marionnettes géantes. Ces animations ont été assurée par 16 jeunes qui ont été formés en art de la marionnette par la Compagnie Nama avec l’appui du PROJES. Enfin, le stand aménagé par le PROJES sur la place de la foire a permis d’informer les festivaliers sur les objectifs, les missions et les réalisations majeures du Programme.

Le PROJES, un Programme majeur de l’Union européenne au service de l’épanouissement des jeunes des régions du centre du Mali

Dans les régions de Mopti, Ségou, San, Douentza et Bandiagara, voilà bientôt trois ans que le Programme Jeunesse et Stabilisation (PROJES) – financé par l’Union européenne et mis en œuvre par la GIZ – œuvre pour l’amélioration des conditions de vie des populations jeunes. Lancé en septembre 2018, le Programme s’est, dès le début de ses activités, fixé pour objectif de promouvoir la stabilisation et le redressement socio-culturel dans ses zones d’intervention.

 

Des jeunes insérés durablement à travers des activités génératrices de revenus

A ce jour, ce sont plus de 1000 jeunes qui ont pu bénéficier du volet de création d’activités génératrices de revenus (AGR) du PROJES. Dans les différentes localités concernées, les jeunes bénéficiaires de ces appuis ont pu créer des salons de coiffure, des ateliers de couture, des garages mécaniques, des restaurants, des ateliers de menuiserie etc.

Cette initiative du Programme a donné, aux jeunes, les moyens d’une insertion professionnelle durable. Dans certains cas, ils sont devenus des pourvoyeurs d’emplois au profit d’autres jeunes. Aujourd’hui, les bénéficiaires des AGR du Programme subviennent à leurs besoins ainsi qu’à ceux de leurs familles.

Des opportunités de renforcement de compétence et d’emplois temporaires avec les Travaux à haute intensité de main d’œuvre (THIMO)

Le PROJES a, par ailleurs, permis à plus de 300 jeunes de participer à des Travaux à haute intensité de main d’œuvre (THIMO). L’objectif de ces travaux est d’offrir des opportunités d’emplois temporaires aux jeunes peu qualifiés mais aussi l’opportunité de développer leurs compétences.

Ainsi, les jeunes bénéficiaires de ce projet ont pu participer à des activités de renforcement de capacités en matière de surcreusement et d’aménagement de mares. Tout au long des travaux, ils ont disposé de sources de revenus. D’ici la fin du Programme plus de 1000 jeunes issus de 17 communes seront engagés dans les THIMO. A la fin des travaux, les différentes mares aménagées au cours des activités permettront à 600 jeunes, organisés en 30 groupements, d’être insérés dans l’économie formelle et informelle pour l’exploitation de périmètres maraichers et d’étangs piscicoles.

Aménagement et réhabilitation des infrastructures au service de l’épanouissement des jeunes

Sur le plan des infrastructures, le PROJES veille également à la mise à disposition des jeunes, des infrastructures éducatives et sportives de qualité. Ainsi, il a permis la réhabilitation et l’équipement de 153 salles de classe et 155 latrines, l’aménagement de 8 infrastructures sportives et culturelles, l’équipement et/ou la réhabilitation de 28 centres de santé et d’une centaine d’ouvrages hydrauliques.

Afin de permettre aux jeunes de faire entendre leur voix et d’être des porte-voix des messages de paix et de cohésion sociale, 3 radios communautaires sont en construction. Aussi, le Programme apporte une assistance régulière à plus de 600 élèves des écoles coraniques en termes de prise en charge sanitaire, alimentaire et infrastructurelle.

Voir aussi: Le PROJES réhabilite des écoles dans la région de Ségou

Des jeunes engagés pour la promotion de la cohésion sociale

De plus, le PROJES a accompagné les jeunes du centre du Mali dans la mise en œuvre d’initiatives en faveur de la promotion de la paix et de la cohésion sociale. A ce titre le Programme a appuyé le projet de formation de 16 jeunes en art de la marionnette. Après leur stage, ces nouveaux marionnettistes ont organisé dans leurs localités, des animations autour de la thématique de la paix.

Le PROJES a aussi soutenu l’organisation d’un tournoi de la paix dans la région de Mopti qui s’est clôturé par un match de gala à Bamako entre les jeunes de différentes communautés du centre du Mali. Il a en outre, accompagné la mise en œuvre du projet Les praticables en escale, une manifestation itinérante au cours de laquelle, des spectacles de danse, des pièces théâtrales, des ateliers de création et de lecture ont été organisés. Au cours des semaines prochaines, plusieurs autres activités visant à permettre aux jeunes d’être de véritables acteurs de la cohésion sociale seront mises en œuvre.

Dans les régions où le PROJES intervient, les jeunes manifestent de plus en plus leur volonté de contribuer aux efforts de stabilisation du Mali. Face à ce constat, le Programme, conscient du rôle majeur que les jeunes peuvent jouer, a déployé une série d’initiatives pour les accompagner. Le PROJES et ses partenaires demeurent, à travers ses différents initiatives, engagés aux côtés des jeunes du centre du Mali afin de répondre à leurs préoccupations et contribuer durablement à la résolution définitive de la crise qui secoue le pays depuis 2012.

Le PROJES recrute un(e) Assistant(e) Administratif (ve)

Le Programme Jeunesse et Stabilisation dans les régions Centre du Mali (Ségou et Mopti) – PROJES a une durée de 48 mois. Il est financé par le Fonds Fiduciaire d’Urgence de l’Union Européenne (FFUE) et sera mis en œuvre par la GIZ InS.

L’objectif général de l’action est de favoriser la stabilisation et le relèvement socio-économique du centre du Mali, par un renforcement de l’offre et de l’accès des populations aux services de base prioritaires, par le soutien à la cohésion sociale et communautaire, ainsi que par la création de revenus et d’emplois au bénéfice des couches sociales fragilisées, en particulier des jeunes.

Dans le cadre de ses activités au Mali, notamment pour la mise en œuvre du PROJES, le Bureau de la Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ) à Bamako, lance l’avis de recrutement pour : Un(e) Assistant (e) Administratif (ve)

  • Localisation du poste : Bamako
  • Nature du contact : CDD, 12 mois avec possibilité de renouvellement
  • Classification : Bande 2

Domaine de responsabilité

Le/la titulaire du poste travaille pour le compte du Programme Jeunesse et Stabilisation dans les régions Centre du Mali (Ségou et Mopti) – PROJES financé par l’UE.

Sa responsabilité est d’assurer les fonctions secrétaire administratif (ve).

Dans ce cadre, le/la titulaire du poste a les attributions suivantes :

Attributions

  • Accueil et oriente des partenaires et visiteurs ;
  • Gestion des appels téléphoniques entrants et sortants ;
  • Gestion correcte du secrétariat ;
  • Gérer le courrier entrant et sortant, et en organiser la distribution et le traitement ;
  • Assister le directeur du PROJES, le RAF et les autres cadres dans leur travail afin d’optimiser la gestion de leurs activités (gestion de planning, organisation de déplacements, organisation de la communication interne, préparation de réunions, etc. ;
  • Préparer et co-rédiger les notes internes, les correspondances externes et toute autre communication nécessaire pour le bon fonctionnement des activités du projet ;
  • Participer au développement d’un processus de gestion des connaissances et de communication interne et externe au sein du projet ;
  • Archiver physiquement et digitalement sur le réseau interne du PROJES et sur le DMS, les courriers entrant et sortant et le garder à jour conformément aux règles de classement de la GIZ ;
  • Contribuer à la rédaction des rapports, assurer le contrôle qualité des correspondances et rapports ;
  • Collecter les informations, textes, comptes rendus, rapports d’experts produits par les partenaires nationaux et internationaux du PROJES et les classer aux endroits indiqués ;
  • Bon flux de communication, notamment avec la direction du bureau GIZ et aussi avec les collaborateurs du PROJES ;
  • Suivre et demander la maintenance régulière de l’équipement du bureau (papier, imprimante, etc.) ;
  • Suivre les congés pour le personnel du projet et les experts, les maladies, et les déplacements ;
  • Établir des plans de service des chauffeurs.

Qualifications, compétences et expérience requises

  • Être détenteur/trice d’un diplôme universitaire en administration, management, secrétariat, commerce ou finances et tout diplôme similaire ;
  • Disposer d’une expérience professionnelle en secrétariat de direction, management, commerce d’au moins 5 ans. L’expérience professionnelle doit être acquise de préférence dans une organisation Internationale, institution nationale, organisation non-gouvernementale internationale et/ou enfin administration étatique ; une première expérience dans la GIZ est un atout.
  • Posséder une bonne maitrise des technologies de l’information et de la communication ; en particulier, il est requis la gestion parfaite du courrier électronique, ainsi que des applications informatiques telles que WORD, EXCEL et OUTLOOK. Une maitrise d’OUTLOOK (et ses spécificités de secrétariat, est indispensable pour ce poste) ;
  • Avoir de très bonnes capacités rédactionnelles et orales en français ; la connaissance de l’anglais et de l’allemand, sont souhaitées, mais pas indispensables ;
  • Bonnes capacités de communication ;
  • Être capable de travailler en équipe et dans un environnement multiculturel ;
  • Excellente capacité d’analyse ;
  • La rigueur, l’intégrité et l’organisation sont des qualités indispensables ;
  • Être méthodique et avoir le souci du détail ;
  • Être flexible en cas de besoin et adapter son temps de travail ;
  • Fait preuve de réactivité et dynamisme ;
  • Être organisé(e), avoir le sens des responsabilités et savoir se rendre disponible si nécessaire.

Les dossiers de candidature doivent comprendre : une lettre de motivation, un curriculum vitae, des copies certifiées conformes des diplômes et attestations, les coordonnées de trois personnes de référence.

Dépôt des dossiers :  Tout dossier de candidature comportant la mention de l’intitulé complet du poste : Candidature au poste « Un(e) Assistant (e) Administratif (ve) » doit être : envoyé par mail à : recrutementmali@giz.de

Bandiagara – Projes Mali appuie la création de 218 emplois jeunes

Après le soutien à la création de 290 activités génératrices de revenus en faveur des jeunes de la Région de Mopti, le PROJES, à travers son Opérateur de mise en œuvre Swisscontact vient de boucler le processus d’insertion socioprofessionnelle de 218 jeunes de Bandiagara, Koro et Bankass.

Les cérémonies de validation des nouveaux bénéficiaires des activités génératrices de revenus du PROJES se sont tenues du 15 au 21 juin dans la Région de Bandiagara. Ces cérémonies se sont déroulées en présence des autorités locales, des représentants de Swisscontact et du PROJES. Au cours des différentes étapes, les autorités et les représentants des organisations de jeunes ont unanimement salué cette initiative du Programme qui vient résorber la problématique de l’emplois des jeunes dans leurs localités.
« Nous avons mené plusieurs forums pour identifier les causes de la crise dans notre Cercle. Les résultats indiquent généralement que le chômage des jeunes est l’une des raisons principales de l’avancée de l’extrémisme. C’est pourquoi, nous ne cesserons jamais de remercier l’Union européenne pour cette initiative en faveur des jeunes. » a témoigné Oumar Touré, représentant du Préfet de Bankass.
Cette initiative du PROJES s’inscrit dans le cadre de son volet relatif à la réduction du chômage à travers la promotion de l’entreprenariat local. Elle a déjà permis la création de plus de 600 emplois dans les régions de Ségou, Mopti, San, Bandiagara et Douentza.

Ségou – Lancement des Travaux à haute intensité de main d’oeuvre (THIMO) dans les villages de Pogo et de Sogoli

Les travaux d’aménagement des mares de Pogo et Sogoli dans la Région de Ségou ont eu lieu ce mardi 30 avril. Ces travaux permettront ainsi à 50 jeunes de bénéficier de sources de revenus régulières.  A la fin des travaux, les mares aménagés permettront la création d’activité génératrices de revenus au profit de ces derniers.
Dès sa mise en place, le PROJES a initié des activités à haute intensité de main d’œuvre afin de soutenir l’insertion socioprofessionnelle des jeunes du centre du Mali, . Ces différents travaux ont ainsi été confiés à l’opérateur de mise en œuvre Welthungerhilfe. A ce jour, plus de 500 jeunes ont bénéficié de cette initiative.

Régions de Ségou et San – Le Projes Mali crée 70 emplois au profit des jeunes

Le PROJES poursuit son engagement  en faveur de l’emploi des jeunes. Dans les localités de San, Tominian, Macina, Kokry, Baraouéli et Niono, le Programme à travers son Opérateur de mise en œuvre Swisscontact, vient de créer 70 nouveaux emplois pour les jeunes. 
Le Programme a permis, au cours du mois de mai, la formation et l’équipement de 70 jeunes dans différents corps de métier. Il s’agit, en effet, des domaines tels que la mécanique moto, la coupe couture, la vulcanisation et la photovoltaïque.
Ainsi, ces jeunes rejoignent désormais  la centaine de jeunes déjà formés et équipés par le PROJES. Cette initiative s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de son volet relatif à la promotion du développement par la formation, l’insertion socio-professionnelle et la création d’opportunités économiques en faveur des jeunes.
Dans la première semaine du mois de juin, les cérémonies de validation des bénéficiaires sont prévues à San, Tominian, Macina, Kokry, Baraouéli et Niono. La première cérémonie a eu lieu ce mardi 1er juin à San. Elle a vu la participation des représentants communaux, d’une équipe du PROJES et de l’opérateur Swisscontact. Elle concernait 12 jeunes bénéficiaires installés dans le Cercle de San.
Enfin, une visite des quelques ateliers de jeunes installés dans la ville à mis fin à l’étape de San.