• +223 20 23 32 60
  • contact@projesmali.com

Avis de Recrutement – Un/e Expert/e Junior en Communication et Visibilité.

Programme Jeunesse et Stabilisation (PROJES II): Avis de Recrutement d’ Un/e Expert/e Junior en Communication et Visibilité. 

L’Allemagne apporte au Mali, depuis son indépendance en 1960, un soutien sous forme de coopération technique et financière pour le développement. Sur mandat de l’Union Européenne à travers le Fonds Fiduciaire d’Urgence, la Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ) GmbH contribue aux côtés du gouvernement du Mali, à promouvoir la stabilisation et le redressement socio-économique dans les régions fragilisées du pays, dans le cadre du Programme Jeunesse et Stabilisation – PROJES II- mis en œuvre par la GIZ InS.

L’objectif général de l’action du PROJES II est de favoriser la stabilisation des zones fragilisées du Mali et de renforcer le contrat social, par une amélioration de l’offre de services sociaux-économiques de base, le soutien à la cohésion sociale et à la médiation entre communautés et autorités, et la création de revenus et d’emplois au bénéfice des couches sociales fragilisées.

Dans le cadre des activités du PROJES II, le Bureau de la Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ) à Bamako, lance l’avis de recrutement de/

Un/e Expert/e Junior en Communication et Visibilité.

Localisation du poste: Bamako
Nature du contrat : CDD, d’une (01) année avec possibilité de renouvellement
Classification: Bande 3

A. Domaine de responsabilité

Le/la titulaire du poste est responsable des activités suivantes :
• assister l’Expert, en Communication et Visibilité C dans ses taches afin d’assurer la visibilité du financement de l’Union Européenne (UE) au travers des interventions menées dans le cadre du PROJES.
• contribuer à la mise en œuvre des activités de visibilité et communication du PROJES en général et plus particulièrement le volet relatif à la communication digitale sous la supervision de l’Expert en Communication et Visibilité.

B. Attributions

Le/la titulaire du poste aura les attributions suivantes :

  1.  Élaboration du plan de travail initial:

  • Proposition d’une stratégie de contenu pour l’animation des médias sociaux prenant en compte la production de capsules vidéo, d’infographies etc ;
  • Plan du travail détaillé pour le trimestre suivant, avec des activités spécifiques, entre autres l’actualisation régulière du site internet et des médias sociaux, des objectifs et des résultats à atteindre au cours de cette période.

        2. Mise en œuvre du plan de travail et développement des actions de communication et visibilité :

a) Activités générales :

  •  Assister l’Expert en Communication et Visibilité dans la mise en œuvre et le suivi du Plan de communication et des plans trimestriels et mesurer à travers les outils à disposition les effets sur la notoriété du PROJES en termes de fréquentation des supports, du nombre d’abonnés aux publications (organiser des enquêtes de perception ou autres méthodes à proposer).
  • Participer à l’animation et la rédaction d’articles et d’informations pertinentes publiés régulièrement sur les médias et les différents réseaux sociaux créés pour assurer la visibilité et la communication du PROJES.
  • Assurer régulièrement la publication et diffusion des informations du PROJES à travers le site web et les réseaux sociaux du Programme, ainsi qu’assurer la circulation des informations au sein de l’équipe du PROJES (y compris pour fournir des réponses aux éventuelles requêtes d’information des usagers du site / réseaux sociaux).
  • Appuyer l’organisation d’événements médiatiques à l’occasion de la réalisation d’activités spécifiques du PROJES nécessitant ce type de manifestations (inauguration d’ouvrages, réception de matériel et fourniture, manifestations culturelles, sportives…).

b) Activités spécifiques :

  • Appuyer la capitalisation des activités des communication et visibilité réalisées par les OME à travers les outils de communication du PROJES.
  • Collecter, classer et créer une base de données d’images (photos et/ou vidéo) de qualité des activités du programme, et assurer sa mise à jour régulière (y compris des activités réalisées par les OME et autres prestataires de services).
  • Élaborer, le cas échéant sous la supervision de l’Expert, Spécialiste en Communication, Événementiel et TIC, les Termes de Référence (TdR) pour le recrutement de services et/ou l’acquisition de fournitures nécessaires à la mise en œuvre des activités de communication et visibilité prévues.

         3. Systématisation et diffusion des expériences et apprentissages du programme :

• Participer aux réunions de concertation en vue de la mise en place de la stratégie de systématisation des expériences et apprentissages.
• Participer à l’élaboration d’une proposition méthodologique et des TdR pour sa mise en œuvre, qui seront validés par un groupe de référence ad hoc.
• Participer à la réalisation des taches relatives à la stratégie de systématisation des expériences et apprentissages.

C. Qualifications, compétences et expérience requises :

1. Qualifications:

Une formation d’études supérieures sanctionnées par un diplôme d’au moins niveau BAC+4 en journalisme, communication, relations publiques, marketing, sciences sociales ou tout diplôme équivalent

2. Expériences :

Générales :
Au moins 3 ans d’expérience professionnelle pertinente dans les secteurs liés à la mission (communication, visibilité, diffusion de l’information, réseaux sociaux, web, web TV, événementiel, radio, audiovisuel).

Spécifiques :
• Au moins deux expériences prouvées dans la gestion de sites web.
• Au moins deux expériences prouvées dans la conception d’outils de communication via les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, YouTube, Instagram, etc.).
• Au moins trois expériences prouvées dans la conception de supports de communication (dépliants, plaquettes, banderoles, kakemono…).
• Parfaite connaissance des questions et pratiques liées au monde de la presse au Mali (conférence de presse, organisation de point presse).
• Bonne connaissance des agences de communication, d’événements, et de production radiophoniques et audiovisuelle au Mali.
• Il sera fortement appréciée l’expérience de travail avec des bailleurs et/ou de programmes ou projets de la coopération internationale.
• L’expérience de travail et/ou la connaissance des réalités dans les régions de Ségou, Mopti, San, Douentza, Bandiagara, Sikasso, Bougouni ou Koutiala sera fortement appréciée.

Compétences :

• Excellente capacité relationnelle ;
• Excellente capacité analytique, de synthèse, de conception et de rédaction ;
• Bonne capacité de communication et de concertation avec des acteurs divers;
• Excellente maitrise des logiciels de montage vidéo et traitement d’images (le pack adobe et/ou Final Cut);
• Maîtrise des outils et des moyens de communication et visibilité ;
• Parfaite maîtrise des logiciels MS Office, et éventuellement de bases de données ;
• Efficacité dans l’organisation du travail en fonction des objectifs à atteindre et des échéances.
• Sens de l’initiative, résilience au travail sous pression.
• Parfaite maîtrise du Français, écrit et oral;
• Maitrise du Bambara et, souhaitablement d’au moins une autre langue nationale parlée dans les régions de Ségou, Mopti, Bougouni, Sikasso ou Koutiala ;
• Haut niveau d’intégrité ;
• Motivé, autonome, flexible et ingénieux ;
• Capacité de travail en équipe, d’adaptation, de travailler sous pression et d’effectuer plusieurs tâches en même temps.

Les dossiers de candidature doivent comprendre : une lettre de motivation, un curriculum vitae, des copies certifiées conformes des diplômes et attestations, les coordonnées de trois personnes de référence.

Lieu de dépôt des dossiers:

Tout dossier de candidature doit être envoyé par mail (l’objet du mail doit être « Un/e Expert/e Junior en Communication et Visibilité » à : recrutementmali@giz.de

La date limite des candidatures est fixée au 28 novembre 2022 à 17h00. Pour tout renseignement complémentaire, s’adresser par mail à l’adresse sus-indiquée

La GIZ encourage les candidatures féminines et celles des personnes en situation de handicap.

NB. Seules les candidatures présélectionnées sur dossiers seront contactées.

Appel à manifestation d’intérêt pour la préqualification de fournisseurs et de prestataires de services

Appel à manifestation d’intérêt pour la préqualification de fournisseurs et de prestataires de services pour la mise en œuvre des activités du PROJES II.

Prévue pour une période de 3 ans (septembre 2018 à aout 2021) le PROJES a vu sa durée de mise en œuvre prolongée de deux années supplémentaires. Le Programme devrait donc prendre fin en juillet 2023. Toutefois, avec le concours de l’Union européenne, le PROJES a bénéficié d’un nouvel appui qui lui permet d’envisager une nouvelle dimension dans ses efforts en faveur de la stabilisation du Mali.

En attendant la fin de la première phase du Programme (PROJES I) en juillet 2023 dont la zone de mise en œuvre concerne essentiellement les régions du centre du Mali à savoir Ségou, Mopti, San, Douentza et Bandiagara, les démarches relatives à la mise en place des activités du PROJES II ont debuté au mois de juillet 2022. Le PROJES II a pour principales zones d’intervention les régions de Sikasso, de Kayes, Koutiala, Bougouni et de Koulikoro.

La gestion du PROJES II  est conçue pour être souple, avec le principe d’une mise en œuvre en régie directe des activités permettant une vitesse d’exécution optimale, tout en confiant à des opérateurs spécialisés recrutés la mise en œuvre d’activités nécessitant une expertise spécifique, d’une part, et en associant et responsabilisant les autorités déconcentrées et les collectivités locales à tous les stades du cycle de projet, d’autre part.

L’objectif visé par cet avis à manifestation d’intérêt est de constituer une base de données de fournisseurs et prestataires pré-qualifiés par domaine d’activités pour participer à des mises à concurrence restreinte selon les procédures de passation de marché retenu par le projet.

La présente sollicitation est ouverte à égalité de chances à tous les fournisseurs et prestataires de services éligibles à manifester leur intérêt pour l’exécution d’éventuels contrats de fourniture de biens et de services pour la mise en œuvre des activités du PROJES II.

Domaines de Préqualification:

1.      Bureau d’Etudes et d’Ingénierie/Architecture Conseils 2.      Matériels et Mobilier de Bureau 3.      Menuiserie Bois / Métallique / Vitrerie /Aluminium
4.      Bureaux d’Etudes spécialisés dans le domaine de l’accompagnement, le renforcement des capacités des autorités locales et des Comités de gestion des infrastructures communautaires 5.      Fourniture de matériels et Consommables Informatique/Electronique 6.      Service Impression et Reprographie
7.      Bureau d’Etudes Spécialisés dans la Formation et Insertion Professionnelle (FIP) de jeunes adultes et/ou Création d’activités Génératrices de revenus (AGR) et l’exploitation des aménagements agricoles 8.      Bureau d’études spécialisés dans le domaine de l’initiation, l’accompagnement et le financement de projets de jeunes 9.      Fourniture de Véhicules 4*4 et Ambulance
10.   Entreprise de BTP et/ou d’Hydraulique 11.   Service de Location de véhicule 4*4 12.   Fourniture matériels/Equipements Médicales et de laboratoire
13.   Société/Compagnie ou autres intervenant dans le cadre des activités culturelles et artistiques 14. 15.

 

Les offres qui doivent être rédigées en français seront présentées sous pli fermé portant la mention « Préqualification de fournisseurs et prestataires PROJES 2 Domaine………………………………………….. » et un dossier par domaine.

Les offres doivent être reçues au plus tard le 14 Octobre à 12h00 au PROJES Immeuble « Port Autonome d’Abidjan », entre BOA et DHL Rue 27, Porte 405 (Avenue de l’O.U. A) Badalabougou.

 Pièces à fournir

Le formulaire de candidature et la déclaration sur l’honneur qui sera remis au potentiel candidat par domaine ainsi que les pièces administratives, légaux, fiscaux et justificatifs liées à la capacité financière, professionnelle et technique ci-dessous énuméré :

  • Statuts (pour les sociétés et entreprises)
  • La carte de l’ordre des ingénieurs Conseils du Mali (bureau d’études) et la carte d’entrepreneur (BTP)
  • Registre de Commerce
  • Le numéro d’identification Fiscale
  • Quitus fiscal en cours de validité (moins de trois mois)
  • Attestation de l’Institut National de Prévoyance Social (INPS) en cours de validité (Moins de trois mois)
  • Attestation de l’Office Malien de l’Habitat (OMH) en cours de validité
  • Le certificat de non-faillite ou sa copie certifiée conforme à l’originale datant de moins trois (03) mois
  • Les attestation de bilan des années 2019, 2020 et 2021 délivrée par les services des Impôts de la République du Mali pour chacun des trois exercices annuels cités et les copies des bilans certifiés par un expert-comptable ou attestés par un comptable agrée inscrit au tableau de l’ordre national des experts comptables et comptables agrées du Mali sur lesquels bilans doit figurer la mention « bilans conformes aux déclarations souscrites au service des impôts » avec le cachet des services des impôts sur la première pages à côté du montant du chiffre d’affaire annuel déclaré ;
  • Les Attestation de bonne exécution/ Copie des contrats, ou tout document faisant foi prouvant les expériences citées dans la fiche de candidature

Evaluation des offres

L’évaluation des offres soumises conformément au présent appel à candidature sera faite par le PROJES II. Cette évaluation portera sur la vérification de la fourniture de l’ensemble des pièces demandées dans le formulaire de candidature spécifique de chaque domaine ainsi que les pièces justificatives afin de s’assurer de la capacité légale, technique, professionnelle et financière des fournisseurs.

Aussi le PROJES se réserve le droit de procéder à des visites des locaux s’il le juge nécessaire.

A l’issue de cette évaluation, la base de données sera constituée par domaine des fournisseurs ayant remplis toutes les conditions précitées, le classement sera fait sur la base d’une grille d’évaluation des dossiers.

Demande de renseignement

Les demandes de renseignements concernant le présent appel à candidature doivent être soumises par mail : : contact@projesmail.com   4 jours ouvrables avant la date limite de réception des offres afin de permettre au PROJES II de répondre efficacement aux différentes sollicitations

Soumission

Pour constituer votre dossier, veuillez télécharger et renseigner les documents ci-dessous: 

Les manifestations d’intérêt sont à déposer, à l’attention du comité de sélection des fournisseurs/prestataires du PROJES II au siège PROJES Immeuble « Port Autonome d’Abidjan », entre BOA et DHL Rue 27, Porte 405 (Avenue de l’O.U. A) Badalabougou dans une enveloppe scellée portant la catégorie pour laquelle le soumissionnaire postule et un dossier par catégorie au plus tard le 14 Octobre 2022 à 12 heures.

Région de Mopti : L’Union européenne à travers le PROJES apporte un appui de plus de 238 millions à 44 regroupements de jeunes

Ce vendredi, 12 Aout 2022, s’est tenue dans la salle des conférences de la Chambre de commerce et de l’industrie de Mopti, la cérémonie de signature des conventions des micro-projets retenus dans le cadre du volet relatif à la promotion de la cohésion sociale du PROJES.

Après les régions de Ségou et de San, c’est au tour des regroupements des jeunes des régions de Mopti, Bandiagara et Douentza de recevoir l’appui du Programme Jeunesse et Stabilisation. Ainsi, se sont 44 regroupements de jeunes dont 22 pour la Région de Mopti, 16 pour la Région de Bandiagara et 6 pour la Région de Douentza qui vont bénéficier d’un accompagnement à hauteur de plus de 238 millions de Fcfa.

Ces organisations ont été retenues à la suite d’un processus de sélection qui a enregistré plus de 300 candidatures. Les initiatives qu’elles mettront en oeuvre sont entre autres, relatives à la culture, aux activités socio-éducatives et au sport.  Elles aborderont aussi des  thématiques en lien avec la cohésion sociale et le vivre-ensemble.

La cérémonie de signature des conventions organisée ce 12 aout, Journée internationale de la Jeunesse, s’est tenue en présence des autorités administratives et coutumières de Mopti et plus de 200 participants. Elle marque ainsi, le démarrage effectif des activités des micro-projets.

A l’occasion de la cérémonie, le Représentant du Gouverneur de Mopti a salué cette initiative du PROJES. Il a également invité les jeunes à profiter de cet appui pour œuvrer pour un retour rapide de la paix. Il a, en outre, adressé, au nom du Gouverneur, ses remerciements à l’Union européenne qui a travers le PROJES ne cesse d’œuvrer pour la stabilisation des régions du centre du Mali.

Le Coordinateur régional du PROJES a, quant à lui, rappeler les efforts du Programme en faveur de la promotion de la paix et de la cohésion sociale. Il a, par ailleurs, émis le souhait de voir les jeunes devenir de véritables acteurs de prévention de l’extrémise violent. Enfin, il les a invité à se mobiliser en faveur du vivre-ensemble et de la cohésion sociale.

Au total, ce sont 77 initiatives des jeunes des régions du centre du Mali  qui bénéficient de cet important appui du PROJES. Il s’agit notamment des régions de Ségou, San, Mopti, Douentza et Bandiagara. L’objectif principal de cet accompagnement des regroupements des jeunes par le Programme est de contribuer à l’amélioration de la cohésion sociale et du vivre-ensemble dans ces zones d’interventions.

 

Région de Ségou: Le PROJES va accompagner 33 initiatives jeunes sur la citoyennété et l’éveil socio-éducatif

Le Centre Korè de Ségou a abrité, ce mardi 2 aout 2022, la cérémonie de signature des conventions des micro-projets relatifs à l’appui du PROJES en faveur des initiatives jeunes des régions du centre du Mali.

Le Programme jeunesse et Stabilisation, à travers son opérateur de mise en œuvre Consult Step, a lancé en décembre 2021, un appel à candidature pour la sélection de 77 initiatives citoyennes et d’éveil socio-éducatif à l’intention des jeunes du centre du Mali. A la suite du processus, 33 initiatives ont été retenues dans les régions de Ségou et San. Et pour les régions de Mopti, Bandiagara et Douentza, 44 micro-projets ont été sélectionnés.

Pour marquer le démarrage effectif des micro-projets des régions de Ségou et de San, une cérémonie de signature des conventions a été organisée le mardi dernier. Elle s’est tenue en présence des autorités régionales et des porteurs de projets.

Au cours de la cérémonie, le Représentant du Gouverneur de Ségou a invité les jeunes, à profiter de cette occasion pour être « des fils qui serviront à coudre durablement le tissu de la cohésion sociale ». Par ailleurs, il a tenu à saluer les efforts de l’Union européenne à travers le PROJES en faveur de la stabilisation des régions du centre du Mali.

Le Coordinateur régional du Programme, a quant à lui, expliqué l’objectif recherché par le PROJES. Selon lui, à travers cet appui, le Programme vise à promouvoir le vivre-ensemble dans les régions du centre du Mali.

Les micro-projets retenus consisteront à l’organisation d’activités sportives, d’évènements culturels, de séances de renforcements des capacités des paires, d’activités relatives à la prévention de l’extrémisme violent etc.

Le montant des 33 micro-projets sélectionnés dans les régions de Ségou et de San s’élève à 186 460 830Fcfa.

Notons que, cette initiative du Programme, fait suite à une étude diagnostique sur la problématique du « vivre-ensemble » commanditée en 2019. L’étude étude avait ainsi permis d’identifier 5 volets d’actions. Au nombre desquelles, figurait l’appui à la jeunesse dans le domaine de la citoyenneté et de l’éveil socio-éducatif.

Après l’étape de Ségou, la cérémonie de signature des conventions des 44 micro-projets des régions de Mopti, Bandiagara et Douentza se tiendra le 12 août prochain à Mopti.

Région de Ségou: Le PROJES soutient la promotion du vivre-ensemble

A la demande du Gouvernorat, le PROJES a accompagné l’organisation d’une série de rencontres intercommunautaires dans la région de Ségou les 22, 26 et  28 avril dernier. 

Depuis 2016, la région de Ségou fait face à une recrudescence des violences terroristes et intercommunautaires. Pour faire face à cette situation, le Gouvernorat, avec l’appui du PROJES, a organisé des rencontres intercommunautaires dans plusieurs localités de la région.

Elles avaient, en effet,  pour objectif de créer un cadre d’échange entre les autorités et les communautés autour de la sécurité, de la paix et de la cohésion sociale. Par ailleurs, ces rencontres visaient également, à amener les leaders et notabilités à s’impliquer dans la préservation de la paix.

Organisées en trois grandes étapes, elles ont, d’abord, démarré par un atelier préparatoire le 19 avril à Ségou. Cet atelier a permis aux autorités régionales ainsi qu’aux responsables des différentes communautés de définir les démarches appropriées pour l’atteinte des objectifs. Après cette phase préparatoire, le Cercle de Niono a accueilli la première étape le 22 avril. Après cette étape , le cap a été mis sur la ville de Macina pour la seconde étape le 26 avril. Enfin, la dernière étape a eu lieu à Ségou le 28 avril.

Les rencontres intercommunautaires de la région de Ségou ont mobilisé plus de 400 personnes. Les échanges ont permis aux participants d’identifier et d’analyser les facteurs qui entravent le vivre ensemble dans la région.

Aussi, plusieurs solutions ont été proposées pour mettre fin à la violence.  Les différentes étapes ont permis au Gouverneur de Ségou a invité les participants à être des ambassadeurs de la paix auprès de leur différentes communautés.

Le PROJES s’engage aux côtés des jeunes du centre du Mali pour la promotion de la cohésion sociale

Afin de contribuer à l’instauration d’un climat de paix et de vivre ensemble harmonieux dans les régions du centre du Mali, Doniblog – La Communauté des blogueurs du Mali a initié, avec l’appui du PROJES, une série d’activité en faveur des jeunes.
Intitulé Djanw-Karoual qui signifie « paix» en dôgôssô et en fulfulde, ce projet a pour objectif de favoriser la promotion de la cohésion sociale ainsi que la valorisation des initiatives d’information, de prévention et de régulation des conflits locaux . Il consistera à l’organisation, entre autres,  de sept(7) sessions de formation en blogging à l’intention de 155 jeunes, des débats sur la thématiques de la cohésion sociale, des matchs de football ainsi que d’une campagne digitale de sensibilisation sur le vivre ensemble.

L’étape de la Région de Ségou

La première étape de la mise en œuvre du projet a eu lieu dans la Région de Ségou du 23 février au 5 mars dernier notamment dans les villes de Ségou, Tominian, Macina et San. Au cours de cette phase, une soixantaine de jeunes ont bénéficié de la formation en technique en blogging. En outre, les participants ont pris part avec d’autres jeunes des localités concernées, à une causerie débat sur la paix. Enfin, des matchs football ont également permis aux jeunes des localités concernées de communier autour du ballon rond.

L’étape de la Région de Mopti

Après l’étape de la Région de Ségou, l’initiative s’est étendue à la région de Mopti où les mêmes activités ont été réalisées du 17 au 19 mars notamment dans les villes de Mopti, Sévaré et Djenné.

Après ces différentes étapes consacrées à l’organisation de formation, de causeries débats et de match de football, le projet DjanwKaroual se poursuit sur internet à travers une campagne digitale. A la fin de cette campagne digitale, les meilleurs articles produits par les jeunes formés en blogging seront récompensés.

Ségou’Art 2022: Le PROJES accompagne la Fondation Festival sur le Niger

Dans le cadre de la 18ème édition du Festival sur le Niger, le PROJES a accompagné la Fondation Festival sur le Niger dans la réalisation de plusieurs activités.

Du 1er au 6 février 2022, la commune urbaine de Ségou a abrité la 18ème édition du Festival Ségou’Art. Foire, table ronde, concerts, expositions d’art etc. les nombreux festivaliers venus des quatre coins du Mali et du monde ont eu droit à une diversité d’activités aussi riches les unes que les autres.   

Pour cette édition, la Fondation Festival sur le Niger a bénéficié de l’appui du Programme Jeunesse et Stabilisation (PROJES) pour la réalisation de certaines activités phares. Cet accompagnement du PROJES a concerné notamment l’organisation d’une table ronde thématique ainsi que l’aménagement des stands VIP et d’une infrastructure d’adduction d’eau potable sur la place de la foire. Le PROJES a, par ailleurs, accompagné l’organisation du concours «quartier propres».

La table ronde thématique

La table ronde thématique qui s’est déroulée en deux sessions avait pour thème général «La culture, pilier de développement durable des territoires: défis et enjeux». La première session a porté sur « Quels mécanismes pour la circulation, la mobilité et le financement de la culture dans nos territoires ? Cas d’étude du projet AWA et perspectives à venir». Quant à la seconde, elle a permis de répondre à l’interrogation « Arts & Maaya, quelles modalités pour une action citoyenne pour la jeunesse africaine au service de la cohésion sociale dans nos territoires ? ». Le Ministre de l’Artisanat, de la Culture, de l’Industrie hôtelière et du  Tourisme et l’ambassadeur de l’Union européenne au Mali, SEM Bart  Ouvry ont assisté à la session inaugurale.

L’assainissement de la ville de Ségou

Par ailleurs, le concours «Quartier propres» a opposé les six quartiers riverains du fleuve Niger et les communes de Pelengana et Sebougou. A l’issue du concours, les trois premiers ont bénéficié des enveloppes symboliques et d’un important lot de matériels d’assainissement. Ces matériels ont été mis à la disposition de la Fondation Festival sur le Niger par le PROJES. Aussi, grâce au concours du PROJES,  une infrastructure d’adduction d’eau potable a été réalisée sur le site de la foire. Cette infrastructure permettra, à l’avenir, aux forains de la foire hebdomadaire de Ségou de subvenir à leur besoin en matière d’eau potable. 

La participation du PROJES à la foire

Le PROJES a mené tout au long du festival plusieurs activités. Ainsi, le Programme en partenariat avec Doniblog a organisé un débat sur la place des jeunes dans la consolidation de la paix et de la cohésion sociale. Plus d’une cinquantaine de jeunes ont participé à ces échanges. En outre, le Programme a organisé des animations quotidiennes de marionnettes géantes. Ces animations ont été assurée par 16 jeunes qui ont été formés en art de la marionnette par la Compagnie Nama avec l’appui du PROJES. Enfin, le stand aménagé par le PROJES sur la place de la foire a permis d’informer les festivaliers sur les objectifs, les missions et les réalisations majeures du Programme.

Le PROJES, un Programme majeur de l’Union européenne au service de l’épanouissement des jeunes des régions du centre du Mali

Dans les régions de Mopti, Ségou, San, Douentza et Bandiagara, voilà bientôt trois ans que le Programme Jeunesse et Stabilisation (PROJES) – financé par l’Union européenne et mis en œuvre par la GIZ – œuvre pour l’amélioration des conditions de vie des populations jeunes. Lancé en septembre 2018, le Programme s’est, dès le début de ses activités, fixé pour objectif de promouvoir la stabilisation et le redressement socio-culturel dans ses zones d’intervention.

 

Des jeunes insérés durablement à travers des activités génératrices de revenus

A ce jour, ce sont plus de 1000 jeunes qui ont pu bénéficier du volet de création d’activités génératrices de revenus (AGR) du PROJES. Dans les différentes localités concernées, les jeunes bénéficiaires de ces appuis ont pu créer des salons de coiffure, des ateliers de couture, des garages mécaniques, des restaurants, des ateliers de menuiserie etc.

Cette initiative du Programme a donné, aux jeunes, les moyens d’une insertion professionnelle durable. Dans certains cas, ils sont devenus des pourvoyeurs d’emplois au profit d’autres jeunes. Aujourd’hui, les bénéficiaires des AGR du Programme subviennent à leurs besoins ainsi qu’à ceux de leurs familles.

Des opportunités de renforcement de compétence et d’emplois temporaires avec les Travaux à haute intensité de main d’œuvre (THIMO)

Le PROJES a, par ailleurs, permis à plus de 300 jeunes de participer à des Travaux à haute intensité de main d’œuvre (THIMO). L’objectif de ces travaux est d’offrir des opportunités d’emplois temporaires aux jeunes peu qualifiés mais aussi l’opportunité de développer leurs compétences.

Ainsi, les jeunes bénéficiaires de ce projet ont pu participer à des activités de renforcement de capacités en matière de surcreusement et d’aménagement de mares. Tout au long des travaux, ils ont disposé de sources de revenus. D’ici la fin du Programme plus de 1000 jeunes issus de 17 communes seront engagés dans les THIMO. A la fin des travaux, les différentes mares aménagées au cours des activités permettront à 600 jeunes, organisés en 30 groupements, d’être insérés dans l’économie formelle et informelle pour l’exploitation de périmètres maraichers et d’étangs piscicoles.

Aménagement et réhabilitation des infrastructures au service de l’épanouissement des jeunes

Sur le plan des infrastructures, le PROJES veille également à la mise à disposition des jeunes, des infrastructures éducatives et sportives de qualité. Ainsi, il a permis la réhabilitation et l’équipement de 153 salles de classe et 155 latrines, l’aménagement de 8 infrastructures sportives et culturelles, l’équipement et/ou la réhabilitation de 28 centres de santé et d’une centaine d’ouvrages hydrauliques.

Afin de permettre aux jeunes de faire entendre leur voix et d’être des porte-voix des messages de paix et de cohésion sociale, 3 radios communautaires sont en construction. Aussi, le Programme apporte une assistance régulière à plus de 600 élèves des écoles coraniques en termes de prise en charge sanitaire, alimentaire et infrastructurelle.

Voir aussi: Le PROJES réhabilite des écoles dans la région de Ségou

Des jeunes engagés pour la promotion de la cohésion sociale

De plus, le PROJES a accompagné les jeunes du centre du Mali dans la mise en œuvre d’initiatives en faveur de la promotion de la paix et de la cohésion sociale. A ce titre le Programme a appuyé le projet de formation de 16 jeunes en art de la marionnette. Après leur stage, ces nouveaux marionnettistes ont organisé dans leurs localités, des animations autour de la thématique de la paix.

Le PROJES a aussi soutenu l’organisation d’un tournoi de la paix dans la région de Mopti qui s’est clôturé par un match de gala à Bamako entre les jeunes de différentes communautés du centre du Mali. Il a en outre, accompagné la mise en œuvre du projet Les praticables en escale, une manifestation itinérante au cours de laquelle, des spectacles de danse, des pièces théâtrales, des ateliers de création et de lecture ont été organisés. Au cours des semaines prochaines, plusieurs autres activités visant à permettre aux jeunes d’être de véritables acteurs de la cohésion sociale seront mises en œuvre.

Dans les régions où le PROJES intervient, les jeunes manifestent de plus en plus leur volonté de contribuer aux efforts de stabilisation du Mali. Face à ce constat, le Programme, conscient du rôle majeur que les jeunes peuvent jouer, a déployé une série d’initiatives pour les accompagner. Le PROJES et ses partenaires demeurent, à travers ses différents initiatives, engagés aux côtés des jeunes du centre du Mali afin de répondre à leurs préoccupations et contribuer durablement à la résolution définitive de la crise qui secoue le pays depuis 2012.

Le PROJES recrute un(e) Assistant(e) Administratif (ve)

Le Programme Jeunesse et Stabilisation dans les régions Centre du Mali (Ségou et Mopti) – PROJES a une durée de 48 mois. Il est financé par le Fonds Fiduciaire d’Urgence de l’Union Européenne (FFUE) et sera mis en œuvre par la GIZ InS.

L’objectif général de l’action est de favoriser la stabilisation et le relèvement socio-économique du centre du Mali, par un renforcement de l’offre et de l’accès des populations aux services de base prioritaires, par le soutien à la cohésion sociale et communautaire, ainsi que par la création de revenus et d’emplois au bénéfice des couches sociales fragilisées, en particulier des jeunes.

Dans le cadre de ses activités au Mali, notamment pour la mise en œuvre du PROJES, le Bureau de la Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ) à Bamako, lance l’avis de recrutement pour : Un(e) Assistant (e) Administratif (ve)

  • Localisation du poste : Bamako
  • Nature du contact : CDD, 12 mois avec possibilité de renouvellement
  • Classification : Bande 2

Domaine de responsabilité

Le/la titulaire du poste travaille pour le compte du Programme Jeunesse et Stabilisation dans les régions Centre du Mali (Ségou et Mopti) – PROJES financé par l’UE.

Sa responsabilité est d’assurer les fonctions secrétaire administratif (ve).

Dans ce cadre, le/la titulaire du poste a les attributions suivantes :

Attributions

  • Accueil et oriente des partenaires et visiteurs ;
  • Gestion des appels téléphoniques entrants et sortants ;
  • Gestion correcte du secrétariat ;
  • Gérer le courrier entrant et sortant, et en organiser la distribution et le traitement ;
  • Assister le directeur du PROJES, le RAF et les autres cadres dans leur travail afin d’optimiser la gestion de leurs activités (gestion de planning, organisation de déplacements, organisation de la communication interne, préparation de réunions, etc. ;
  • Préparer et co-rédiger les notes internes, les correspondances externes et toute autre communication nécessaire pour le bon fonctionnement des activités du projet ;
  • Participer au développement d’un processus de gestion des connaissances et de communication interne et externe au sein du projet ;
  • Archiver physiquement et digitalement sur le réseau interne du PROJES et sur le DMS, les courriers entrant et sortant et le garder à jour conformément aux règles de classement de la GIZ ;
  • Contribuer à la rédaction des rapports, assurer le contrôle qualité des correspondances et rapports ;
  • Collecter les informations, textes, comptes rendus, rapports d’experts produits par les partenaires nationaux et internationaux du PROJES et les classer aux endroits indiqués ;
  • Bon flux de communication, notamment avec la direction du bureau GIZ et aussi avec les collaborateurs du PROJES ;
  • Suivre et demander la maintenance régulière de l’équipement du bureau (papier, imprimante, etc.) ;
  • Suivre les congés pour le personnel du projet et les experts, les maladies, et les déplacements ;
  • Établir des plans de service des chauffeurs.

Qualifications, compétences et expérience requises

  • Être détenteur/trice d’un diplôme universitaire en administration, management, secrétariat, commerce ou finances et tout diplôme similaire ;
  • Disposer d’une expérience professionnelle en secrétariat de direction, management, commerce d’au moins 5 ans. L’expérience professionnelle doit être acquise de préférence dans une organisation Internationale, institution nationale, organisation non-gouvernementale internationale et/ou enfin administration étatique ; une première expérience dans la GIZ est un atout.
  • Posséder une bonne maitrise des technologies de l’information et de la communication ; en particulier, il est requis la gestion parfaite du courrier électronique, ainsi que des applications informatiques telles que WORD, EXCEL et OUTLOOK. Une maitrise d’OUTLOOK (et ses spécificités de secrétariat, est indispensable pour ce poste) ;
  • Avoir de très bonnes capacités rédactionnelles et orales en français ; la connaissance de l’anglais et de l’allemand, sont souhaitées, mais pas indispensables ;
  • Bonnes capacités de communication ;
  • Être capable de travailler en équipe et dans un environnement multiculturel ;
  • Excellente capacité d’analyse ;
  • La rigueur, l’intégrité et l’organisation sont des qualités indispensables ;
  • Être méthodique et avoir le souci du détail ;
  • Être flexible en cas de besoin et adapter son temps de travail ;
  • Fait preuve de réactivité et dynamisme ;
  • Être organisé(e), avoir le sens des responsabilités et savoir se rendre disponible si nécessaire.

Les dossiers de candidature doivent comprendre : une lettre de motivation, un curriculum vitae, des copies certifiées conformes des diplômes et attestations, les coordonnées de trois personnes de référence.

Dépôt des dossiers :  Tout dossier de candidature comportant la mention de l’intitulé complet du poste : Candidature au poste « Un(e) Assistant (e) Administratif (ve) » doit être : envoyé par mail à : recrutementmali@giz.de

Bandiagara – Projes Mali appuie la création de 218 emplois jeunes

Après le soutien à la création de 290 activités génératrices de revenus en faveur des jeunes de la Région de Mopti, le PROJES, à travers son Opérateur de mise en œuvre Swisscontact vient de boucler le processus d’insertion socioprofessionnelle de 218 jeunes de Bandiagara, Koro et Bankass.

Les cérémonies de validation des nouveaux bénéficiaires des activités génératrices de revenus du PROJES se sont tenues du 15 au 21 juin dans la Région de Bandiagara. Ces cérémonies se sont déroulées en présence des autorités locales, des représentants de Swisscontact et du PROJES. Au cours des différentes étapes, les autorités et les représentants des organisations de jeunes ont unanimement salué cette initiative du Programme qui vient résorber la problématique de l’emplois des jeunes dans leurs localités.
« Nous avons mené plusieurs forums pour identifier les causes de la crise dans notre Cercle. Les résultats indiquent généralement que le chômage des jeunes est l’une des raisons principales de l’avancée de l’extrémisme. C’est pourquoi, nous ne cesserons jamais de remercier l’Union européenne pour cette initiative en faveur des jeunes. » a témoigné Oumar Touré, représentant du Préfet de Bankass.
Cette initiative du PROJES s’inscrit dans le cadre de son volet relatif à la réduction du chômage à travers la promotion de l’entreprenariat local. Elle a déjà permis la création de plus de 600 emplois dans les régions de Ségou, Mopti, San, Bandiagara et Douentza.