• +223 20 23 32 60
  • contact@projesmali.com

Atelier de restitution du diagnostic des capacités administratives des régions de Ségou et de San

Ce mardi 16 novembre, la salle de conférence du Gouvernorat de Ségou a abrité l’atelier de restitution du diagnostic des capacités administratives des régions de Ségou et de San.

Le Programme Jeunesse et Stabilisation accompagne les services administratifs régionaux du Centre dans la recherche de plus d’efficacités et d’efficiences dans leurs missions et dans leurs apports au processus de stabilisation du Mali. C’est dans ce cadre que le Programme a décidé d’appuyer  les gouvernorats, les préfectures et les sous-préfectures dans la réalisation d’un diagnostic de leurs capacités administratives ainsi que l’élaboration d’une stratégie de renforcement de leurs efficacités. Le but de cette étude est de permettre aux services administratifs régionaux  du Centre du Mali de bien fonctionner et de jouer pleinement leurs rôles dans le processus de stabilisation.

L’atelier qui s’est tenu en présence de plusieurs autorités administratives locales notamment les Gouverneurs de Ségou et de San, les Préfets, les Sous-préfets, les Présidents des Conseils de Cercle ainsi que les Maires avait pour objectif de présenter les grandes lignes de l’étude aux autorités régionales.

Les travaux ont permis de faire des recommandations pour l’amélioration de cette importante étude qui permettra aux services déconcentrés de l’Etat de relever le défi de l’efficacité dans la prise en charge des besoins administratifs des populations.

Le PROJES, un Programme majeur de l’Union européenne au service de l’épanouissement des jeunes des régions du centre du Mali

Dans les régions de Mopti, Ségou, San, Douentza et Bandiagara, voilà bientôt trois ans que le Programme Jeunesse et Stabilisation (PROJES) – financé par l’Union européenne et mis en œuvre par la GIZ – œuvre pour l’amélioration des conditions de vie des populations jeunes. Lancé en septembre 2018, le Programme s’est, dès le début de ses activités, fixé pour objectif de promouvoir la stabilisation et le redressement socio-culturel dans ses zones d’intervention.

 

Des jeunes insérés durablement à travers des activités génératrices de revenus

A ce jour, ce sont plus de 1000 jeunes qui ont pu bénéficier du volet de création d’activités génératrices de revenus (AGR) du PROJES. Dans les différentes localités concernées, les jeunes bénéficiaires de ces appuis ont pu créer des salons de coiffure, des ateliers de couture, des garages mécaniques, des restaurants, des ateliers de menuiserie etc.

Cette initiative du Programme a donné, aux jeunes, les moyens d’une insertion professionnelle durable. Dans certains cas, ils sont devenus des pourvoyeurs d’emplois au profit d’autres jeunes. Aujourd’hui, les bénéficiaires des AGR du Programme subviennent à leurs besoins ainsi qu’à ceux de leurs familles.

Des opportunités de renforcement de compétence et d’emplois temporaires avec les Travaux à haute intensité de main d’œuvre (THIMO)

Le PROJES a, par ailleurs, permis à plus de 300 jeunes de participer à des Travaux à haute intensité de main d’œuvre (THIMO). L’objectif de ces travaux est d’offrir des opportunités d’emplois temporaires aux jeunes peu qualifiés mais aussi l’opportunité de développer leurs compétences.

Ainsi, les jeunes bénéficiaires de ce projet ont pu participer à des activités de renforcement de capacités en matière de surcreusement et d’aménagement de mares. Tout au long des travaux, ils ont disposé de sources de revenus. D’ici la fin du Programme plus de 1000 jeunes issus de 17 communes seront engagés dans les THIMO. A la fin des travaux, les différentes mares aménagées au cours des activités permettront à 600 jeunes, organisés en 30 groupements, d’être insérés dans l’économie formelle et informelle pour l’exploitation de périmètres maraichers et d’étangs piscicoles.

Aménagement et réhabilitation des infrastructures au service de l’épanouissement des jeunes

Sur le plan des infrastructures, le PROJES veille également à la mise à disposition des jeunes, des infrastructures éducatives et sportives de qualité. Ainsi, il a permis la réhabilitation et l’équipement de 153 salles de classe et 155 latrines, l’aménagement de 8 infrastructures sportives et culturelles, l’équipement et/ou la réhabilitation de 28 centres de santé et d’une centaine d’ouvrages hydrauliques.

Afin de permettre aux jeunes de faire entendre leur voix et d’être des porte-voix des messages de paix et de cohésion sociale, 3 radios communautaires sont en construction. Aussi, le Programme apporte une assistance régulière à plus de 600 élèves des écoles coraniques en termes de prise en charge sanitaire, alimentaire et infrastructurelle.

Voir aussi: Le PROJES réhabilite des écoles dans la région de Ségou

Des jeunes engagés pour la promotion de la cohésion sociale

De plus, le PROJES a accompagné les jeunes du centre du Mali dans la mise en œuvre d’initiatives en faveur de la promotion de la paix et de la cohésion sociale. A ce titre le Programme a appuyé le projet de formation de 16 jeunes en art de la marionnette. Après leur stage, ces nouveaux marionnettistes ont organisé dans leurs localités, des animations autour de la thématique de la paix.

Le PROJES a aussi soutenu l’organisation d’un tournoi de la paix dans la région de Mopti qui s’est clôturé par un match de gala à Bamako entre les jeunes de différentes communautés du centre du Mali. Il a en outre, accompagné la mise en œuvre du projet Les praticables en escale, une manifestation itinérante au cours de laquelle, des spectacles de danse, des pièces théâtrales, des ateliers de création et de lecture ont été organisés. Au cours des semaines prochaines, plusieurs autres activités visant à permettre aux jeunes d’être de véritables acteurs de la cohésion sociale seront mises en œuvre.

Dans les régions où le PROJES intervient, les jeunes manifestent de plus en plus leur volonté de contribuer aux efforts de stabilisation du Mali. Face à ce constat, le Programme, conscient du rôle majeur que les jeunes peuvent jouer, a déployé une série d’initiatives pour les accompagner. Le PROJES et ses partenaires demeurent, à travers ses différents initiatives, engagés aux côtés des jeunes du centre du Mali afin de répondre à leurs préoccupations et contribuer durablement à la résolution définitive de la crise qui secoue le pays depuis 2012.

Sport & Paix – Match de gala pour la paix et la cohésion sociale au Mali

Le jeudi 8 avril 2021, le Club RFI Bandiagara a organisé avec le soutien du PROJES, un match de gala pour la paix et la cohésion sociale au stade Ouezzin Coulibaly de Bamako.
Opposant une équipe mixte composée des membres de l’association Tabital Pulakou, et de Gina Dogon et une équipe de Bandiagara, venue spécialement pour cette occasion, cette compétition avait pour objectif de promouvoir le vivre ensemble et la paix entre les ressortissants de la région de Mopti confrontée à une recrudescence des conflits communautaires.
Le match a pris fin par un score de 1-0 en faveur de l’équipe de Bandiagara. Mais comme les différents intervenants ont eu à le préciser, le véritable vainqueur de ce match est plutôt la région de Mopti dont les ressortissants s’engagent désormais dans un processus de promotion de la paix.
A travers son appui à cette activité, Projes Mali entend contribuer à la promotion de la cohésion sociale par le biais de la valorisation des initiatives d’information, de prévention et de régulation des conflits locaux en impliquant les jeunes.