• +223 20 23 32 60
  • contact@projesmali.com

Le PROJES lance un projet pour le financement de 76 initiatives de jeunes dans les régions du centre du Mali

Le Programme jeunesse et stabilisation (PROJES) a lancé, ce lundi 20 janvier à Ségou, son projet d’appui aux initiatives citoyennes et d’éveil socio-éducatif des jeunes.

Au total, ce sont plus de  76 initiatives sociales, culturelles et sportives des jeunes des régions de Mopti, Bandiagara, Douentza, Ségou et San qui bénéficieront de l’appui du PROJES à travers son opérateur de mise en œuvre le cabinet Consult Step.

D’un montant global de 426 372 000 Fcfa, le projet permettra de financer des initiatives à quatre niveaux différents. il s’agit de financement d’initiatives à hauteur de 4 034 000 CFA maximum au niveau des communes rurales, de 4 263 000 CFA au niveau des communes urbaines, de 5 900 000 CFA maximum au niveau des Chefs-lieux de Cercles, et de 13 119 000 CFA au niveau régional.

Le lancement du projet a vu la participation des autorités des régions de Ségou et de San, des notabilités et des représentants des organisations de jeunesse. Le Président du Conseil de Cercle de San a saisi l’occasion pour inviter les jeunes des régions concernées à participer massivement à l’appel à candidature.

« Je reste convaincu que cette action du  PROJES permettra de  à renforcer  les capacités des jeunes en matière de vivre ensemble. C’est pourquoi, j’invite les organisations et/ou regroupements des jeunes de Ségou ainsi que ceux de tous les  autres régions ciblées à se mobiliser massivement. Cette importante initiative va concourir, j’en suis persuadé, à établir au sein de nos communautés, un climat de paix et de cohésion. » Souleymane Tangara, Président du Conseil de Cercle de San

A travers cette initiative, le PROJES entend contribuer à l’amélioration de la cohésion sociale dans les régions de Ségou, de San, de Mopti, de Bandiagara et de Douentza. Pour être éligibles, les jeunes ou groupements de jeunes de ces localités, dont l’âge est compris entre 16 et 40 ans sont invités à déposer leur projet au plus tard le 31 janvier 2022.

Atelier de restitution du diagnostic des capacités administratives des régions de Ségou et de San

Ce mardi 16 novembre, la salle de conférence du Gouvernorat de Ségou a abrité l’atelier de restitution du diagnostic des capacités administratives des régions de Ségou et de San.

Le Programme Jeunesse et Stabilisation accompagne les services administratifs régionaux du Centre dans la recherche de plus d’efficacités et d’efficiences dans leurs missions et dans leurs apports au processus de stabilisation du Mali. C’est dans ce cadre que le Programme a décidé d’appuyer  les gouvernorats, les préfectures et les sous-préfectures dans la réalisation d’un diagnostic de leurs capacités administratives ainsi que l’élaboration d’une stratégie de renforcement de leurs efficacités. Le but de cette étude est de permettre aux services administratifs régionaux  du Centre du Mali de bien fonctionner et de jouer pleinement leurs rôles dans le processus de stabilisation.

L’atelier qui s’est tenu en présence de plusieurs autorités administratives locales notamment les Gouverneurs de Ségou et de San, les Préfets, les Sous-préfets, les Présidents des Conseils de Cercle ainsi que les Maires avait pour objectif de présenter les grandes lignes de l’étude aux autorités régionales.

Les travaux ont permis de faire des recommandations pour l’amélioration de cette importante étude qui permettra aux services déconcentrés de l’Etat de relever le défi de l’efficacité dans la prise en charge des besoins administratifs des populations.

Le PROJES, un Programme majeur de l’Union européenne au service de l’épanouissement des jeunes des régions du centre du Mali

Dans les régions de Mopti, Ségou, San, Douentza et Bandiagara, voilà bientôt trois ans que le Programme Jeunesse et Stabilisation (PROJES) – financé par l’Union européenne et mis en œuvre par la GIZ – œuvre pour l’amélioration des conditions de vie des populations jeunes. Lancé en septembre 2018, le Programme s’est, dès le début de ses activités, fixé pour objectif de promouvoir la stabilisation et le redressement socio-culturel dans ses zones d’intervention.

 

Des jeunes insérés durablement à travers des activités génératrices de revenus

A ce jour, ce sont plus de 1000 jeunes qui ont pu bénéficier du volet de création d’activités génératrices de revenus (AGR) du PROJES. Dans les différentes localités concernées, les jeunes bénéficiaires de ces appuis ont pu créer des salons de coiffure, des ateliers de couture, des garages mécaniques, des restaurants, des ateliers de menuiserie etc.

Cette initiative du Programme a donné, aux jeunes, les moyens d’une insertion professionnelle durable. Dans certains cas, ils sont devenus des pourvoyeurs d’emplois au profit d’autres jeunes. Aujourd’hui, les bénéficiaires des AGR du Programme subviennent à leurs besoins ainsi qu’à ceux de leurs familles.

Des opportunités de renforcement de compétence et d’emplois temporaires avec les Travaux à haute intensité de main d’œuvre (THIMO)

Le PROJES a, par ailleurs, permis à plus de 300 jeunes de participer à des Travaux à haute intensité de main d’œuvre (THIMO). L’objectif de ces travaux est d’offrir des opportunités d’emplois temporaires aux jeunes peu qualifiés mais aussi l’opportunité de développer leurs compétences.

Ainsi, les jeunes bénéficiaires de ce projet ont pu participer à des activités de renforcement de capacités en matière de surcreusement et d’aménagement de mares. Tout au long des travaux, ils ont disposé de sources de revenus. D’ici la fin du Programme plus de 1000 jeunes issus de 17 communes seront engagés dans les THIMO. A la fin des travaux, les différentes mares aménagées au cours des activités permettront à 600 jeunes, organisés en 30 groupements, d’être insérés dans l’économie formelle et informelle pour l’exploitation de périmètres maraichers et d’étangs piscicoles.

Aménagement et réhabilitation des infrastructures au service de l’épanouissement des jeunes

Sur le plan des infrastructures, le PROJES veille également à la mise à disposition des jeunes, des infrastructures éducatives et sportives de qualité. Ainsi, il a permis la réhabilitation et l’équipement de 153 salles de classe et 155 latrines, l’aménagement de 8 infrastructures sportives et culturelles, l’équipement et/ou la réhabilitation de 28 centres de santé et d’une centaine d’ouvrages hydrauliques.

Afin de permettre aux jeunes de faire entendre leur voix et d’être des porte-voix des messages de paix et de cohésion sociale, 3 radios communautaires sont en construction. Aussi, le Programme apporte une assistance régulière à plus de 600 élèves des écoles coraniques en termes de prise en charge sanitaire, alimentaire et infrastructurelle.

Voir aussi: Le PROJES réhabilite des écoles dans la région de Ségou

Des jeunes engagés pour la promotion de la cohésion sociale

De plus, le PROJES a accompagné les jeunes du centre du Mali dans la mise en œuvre d’initiatives en faveur de la promotion de la paix et de la cohésion sociale. A ce titre le Programme a appuyé le projet de formation de 16 jeunes en art de la marionnette. Après leur stage, ces nouveaux marionnettistes ont organisé dans leurs localités, des animations autour de la thématique de la paix.

Le PROJES a aussi soutenu l’organisation d’un tournoi de la paix dans la région de Mopti qui s’est clôturé par un match de gala à Bamako entre les jeunes de différentes communautés du centre du Mali. Il a en outre, accompagné la mise en œuvre du projet Les praticables en escale, une manifestation itinérante au cours de laquelle, des spectacles de danse, des pièces théâtrales, des ateliers de création et de lecture ont été organisés. Au cours des semaines prochaines, plusieurs autres activités visant à permettre aux jeunes d’être de véritables acteurs de la cohésion sociale seront mises en œuvre.

Dans les régions où le PROJES intervient, les jeunes manifestent de plus en plus leur volonté de contribuer aux efforts de stabilisation du Mali. Face à ce constat, le Programme, conscient du rôle majeur que les jeunes peuvent jouer, a déployé une série d’initiatives pour les accompagner. Le PROJES et ses partenaires demeurent, à travers ses différents initiatives, engagés aux côtés des jeunes du centre du Mali afin de répondre à leurs préoccupations et contribuer durablement à la résolution définitive de la crise qui secoue le pays depuis 2012.

Le PROJES recrute un(e) Assistant(e) Administratif (ve)

Le Programme Jeunesse et Stabilisation dans les régions Centre du Mali (Ségou et Mopti) – PROJES a une durée de 48 mois. Il est financé par le Fonds Fiduciaire d’Urgence de l’Union Européenne (FFUE) et sera mis en œuvre par la GIZ InS.

L’objectif général de l’action est de favoriser la stabilisation et le relèvement socio-économique du centre du Mali, par un renforcement de l’offre et de l’accès des populations aux services de base prioritaires, par le soutien à la cohésion sociale et communautaire, ainsi que par la création de revenus et d’emplois au bénéfice des couches sociales fragilisées, en particulier des jeunes.

Dans le cadre de ses activités au Mali, notamment pour la mise en œuvre du PROJES, le Bureau de la Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ) à Bamako, lance l’avis de recrutement pour : Un(e) Assistant (e) Administratif (ve)

  • Localisation du poste : Bamako
  • Nature du contact : CDD, 12 mois avec possibilité de renouvellement
  • Classification : Bande 2

Domaine de responsabilité

Le/la titulaire du poste travaille pour le compte du Programme Jeunesse et Stabilisation dans les régions Centre du Mali (Ségou et Mopti) – PROJES financé par l’UE.

Sa responsabilité est d’assurer les fonctions secrétaire administratif (ve).

Dans ce cadre, le/la titulaire du poste a les attributions suivantes :

Attributions

  • Accueil et oriente des partenaires et visiteurs ;
  • Gestion des appels téléphoniques entrants et sortants ;
  • Gestion correcte du secrétariat ;
  • Gérer le courrier entrant et sortant, et en organiser la distribution et le traitement ;
  • Assister le directeur du PROJES, le RAF et les autres cadres dans leur travail afin d’optimiser la gestion de leurs activités (gestion de planning, organisation de déplacements, organisation de la communication interne, préparation de réunions, etc. ;
  • Préparer et co-rédiger les notes internes, les correspondances externes et toute autre communication nécessaire pour le bon fonctionnement des activités du projet ;
  • Participer au développement d’un processus de gestion des connaissances et de communication interne et externe au sein du projet ;
  • Archiver physiquement et digitalement sur le réseau interne du PROJES et sur le DMS, les courriers entrant et sortant et le garder à jour conformément aux règles de classement de la GIZ ;
  • Contribuer à la rédaction des rapports, assurer le contrôle qualité des correspondances et rapports ;
  • Collecter les informations, textes, comptes rendus, rapports d’experts produits par les partenaires nationaux et internationaux du PROJES et les classer aux endroits indiqués ;
  • Bon flux de communication, notamment avec la direction du bureau GIZ et aussi avec les collaborateurs du PROJES ;
  • Suivre et demander la maintenance régulière de l’équipement du bureau (papier, imprimante, etc.) ;
  • Suivre les congés pour le personnel du projet et les experts, les maladies, et les déplacements ;
  • Établir des plans de service des chauffeurs.

Qualifications, compétences et expérience requises

  • Être détenteur/trice d’un diplôme universitaire en administration, management, secrétariat, commerce ou finances et tout diplôme similaire ;
  • Disposer d’une expérience professionnelle en secrétariat de direction, management, commerce d’au moins 5 ans. L’expérience professionnelle doit être acquise de préférence dans une organisation Internationale, institution nationale, organisation non-gouvernementale internationale et/ou enfin administration étatique ; une première expérience dans la GIZ est un atout.
  • Posséder une bonne maitrise des technologies de l’information et de la communication ; en particulier, il est requis la gestion parfaite du courrier électronique, ainsi que des applications informatiques telles que WORD, EXCEL et OUTLOOK. Une maitrise d’OUTLOOK (et ses spécificités de secrétariat, est indispensable pour ce poste) ;
  • Avoir de très bonnes capacités rédactionnelles et orales en français ; la connaissance de l’anglais et de l’allemand, sont souhaitées, mais pas indispensables ;
  • Bonnes capacités de communication ;
  • Être capable de travailler en équipe et dans un environnement multiculturel ;
  • Excellente capacité d’analyse ;
  • La rigueur, l’intégrité et l’organisation sont des qualités indispensables ;
  • Être méthodique et avoir le souci du détail ;
  • Être flexible en cas de besoin et adapter son temps de travail ;
  • Fait preuve de réactivité et dynamisme ;
  • Être organisé(e), avoir le sens des responsabilités et savoir se rendre disponible si nécessaire.

Les dossiers de candidature doivent comprendre : une lettre de motivation, un curriculum vitae, des copies certifiées conformes des diplômes et attestations, les coordonnées de trois personnes de référence.

Dépôt des dossiers :  Tout dossier de candidature comportant la mention de l’intitulé complet du poste : Candidature au poste « Un(e) Assistant (e) Administratif (ve) » doit être : envoyé par mail à : recrutementmali@giz.de